23 mai 2007

François Hollande confirme qu'il "ne sera pas candidat à sa propre succession à la tête du PS"

segosiegePSsitePARIS (AP) - Sans doute pour dissiper un climat de plus en plus tendu après l'échec à la présidentielle, le Premier secrétaire du PS François Hollande a confirmé mercredi qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession, souhaitant que le moment venu, un congrès désigne son successeur.

"Etant présent à la tête du Parti socialiste depuis 1997, il faudra à un moment qui est proche passer à une autre phase de direction du Parti socialiste puisque j'ai dit que je ne serai pas candidat à ma propre succession", a-t-il confié lors de l'émission "Questions d'info" sur LCP/Assemblée nationale et France-Info.

"Il y aura un congrès le moment venu. Pour ce qui me concerne, je (considère) que ma phase de Premier secrétaire doit trouver sa limite", a ajouté François Hollande.

Il a rappelé les "deux périodes exaltantes" de son mandat. "La période 1997 avec Lionel Jospin où j'ai fait en sorte que le Parti socialiste soit en cohérence, soit mobilisé et il l'a été". Et, "une autre période stimulante, pas forcément facile, où il a fallu redresser le Parti socialiste" après 2002. "Nous avons fait en sorte de remporter de grandes victoires".

Le Premier secrétaire a dressé, avec une certaine pointe de nostalgie dans la voix, le bilan de ses dix années passées à la tête du PS. "Nous nous sommes certes divisés au moment du référendum européen et nous nous sommes rassemblés ensuite".

"Nous avons désigné notre candidate de la manière la plus démocratique qui soit, fait une campagne qui a été plus qu'honorable et a permis d'avoir 26% au premier tour de l'élection présidentielle".

"C'est quand même un parcours qui permettra de tirer les conclusions", a souligné François Hollande. "Nous aurons, au lendemain des élections législatives, un grand débat".

Le 24 août 2005, deux mois avant sa réélection pour un quatrième mandat à la tête du PS, il avait annoncé son intention de "passer le témoin" après la présidentielle de 2007. Pourtant ces derniers mois, le Premier secrétaire s'était montré moins tranché sur la question. Le 12 mai dernier, il avait d'ailleurs souligné que la guerre pour sa succession n'était pas encore ouverte, refusant même d'indiquer s'il quitterait son poste de premier secrétaire ou s'il briguerait un nouveau mandat.

"Nous verrons bien au lendemain des élections législatives (...) On doit avoir un calendrier de travail, nous le fixerons collectivement". Et d'insister: "On aura à fixer le moment venu le leadership, la direction des opérations, mais ce moment n'est pas venu".

Pourtant, ces dernières semaines, quelques élus PS se sont élevés contre leur patron, dénonçant sa mauvaise gestion du parti. Le député-maire d'Evry Manuel Valls a réitéré mercredi ses attaques contre François Hollande l'appelant à "céder sa place après les législatives" afin de lancer la rénovation du parti. AP

Posté par alebac à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur François Hollande confirme qu'il "ne sera pas candidat à sa propre succession à la tête du PS"

Nouveau commentaire